Mur gouttereau

Dans une construction, le mur gouttereau est le mur portant une gouttière ou un chéneau terminant le versant de toiture et recevant les eaux par opposition au . Façade d’un bâtiment sur lequel est installé une gouttière ou un chéneau afin d’acheminer l’eau de pluie depuis le toit jusqu’au tout à l’égout. Paroi verticale ou faiblement inclinée ayant généralement un rôle mécanique (mur porteur, mur de soutènement) ou servant à diviser un espace .

Se dit du mur sur lequel s’appuie la base de l’égout d’un toit, avec ou sans gouttière . Mur gouttereau, sur les édifices religieux et civils du Moyen Âge, mur latéral portant les gouttières et gargouilles, par opposition au mur pignon. Dans un bâtiment, c’est un mur extérieur qui porte une gouttière ou un chéneau, situé à. Dans une construction, le mur gouttereau est le mur de façade reliant les murs pignons, et portant une gouttière ou un chéneau terminant le versant de toiture.

Du XVème au XVIIème siècle, la maison bourgeoise parisienne conserve le même type de plan adapté aux parcelles étroites du cœur de la ville. Avant d’aller plus loin, il convient de faire un rappel pour distinguer entre deux types de maisons et de murs, en fonction de la toiture : les murs gouttereaux, . Tout savoir sur le mur gouttereau dans notre dossier thematique sur les types de mur dans une construction. Murs gouttereaux Dans une construction, le mur gouttereau est le mur de façade reliant les murs pignons, et portant une gouttière ou un chéneau.

Murs gouttereaux : murs latéraux des édifices gothiques, surmontés de gouttières. De très nombreux exemples de phrases traduites contenant mur gouttereau – Dictionnaire anglais-français et moteur de recherche de traductions anglaises. Mur gouttereau : il porte un versant de toiture et son égout, vers lequel s’écoulent les eaux de pluie.

Dans la version premiu de cette définition reste à . Définition : gouttereau (m) ° Qui supporte les gouttières et les gargouilles, en parlant d’un mur.

Une seule ouverture en mur gouttereau et b) Deux ouvertures en mur gouttereau et cohabitation cohabitation Disposition existant sur des logis modestes du . Le mur gouttereau nord conserve en élévation une partie d’un édifice datable du. Le mur de pignon s’oppose alors à celui qui supporte un chéneau ou une gouttière, appelé mur gouttereau. Il n’a pas la même taille ni la même forme et est .